Voie du Puy / Voie du Célé / Voie de Rocamadour

Errata 2022 : consultez les dernières mises à jour de vos établissements en CLIQUANT ICI !

GR®65 – Voie du Puy-en-Velay

GR®65 - Voie de Puy-en-Velay jusqu'à Roncevaux

Située en Auvergne, la ville du Puy-en-Velay a donné son nom à la Via Podiensis. 

Parmi les quatre grandes voies historiques, elle est aujourd’hui la plus fréquentée avec ses variantes du Célé et de Rocamadour. Son attrait provient beaucoup de la beauté de son itinéraire, des trésors architecturaux qui la jalonnent mais aussi de l’existence d’une forte infrastructure d’accueils et d’hébergements.
Les marcheurs traversent 4 régions riches en faune, en flore et en diversité géologique : le Velay volcanique, le plateau de la Margeride, l’Aubrac et la vallée du Lot. Sans compter la vue sur le plateau sauvage de l’Aubrac, tous ces paysages sauront vous en mettre plein les yeux ! 

Étape de départ (exemple : Le Puy-en-Velay)

Étape d’arrivée (exemple : Saint-Jean-Pied-de-Port)

Hébergements

Restaurants

Offices de Tourisme

Transports bagages et pèlerins

Ânes et/ou chevaux

GR®65 - Voie du Puy-en-Velay

Ce chemin est un sentier de grande randonnée, le GR®65. Il est balisé sur toute sa longueur et fait l’objet d’une documentation riche et bien conçue permettant de s’y déplacer sans difficulté. 

GR®6 - Voie du Célé

Depuis Béduer par le GR®65, peu après Figeac, les pèlerins ont le choix entre deux chemins pour aller à Cahors : soit le GR®65, qui passe par Cajarc et le causse de Limogne, soit le GR®651, qui descend la vallée du Célé. 
La voie par la vallée du Célé va longer la rivière, grimper sur les falaises, emprunter de minuscules sentes au milieu des buis et traverser de splendides villages. Elle est plus physique que le chemin du causse de Limogne, mais également plus sauvage. Ceux qui l’ont parcourue en gardent un excellent souvenir. Pendant les mois d’été, ce choix peut-être judicieux car la proximité de la rivière permet d’envisager la baignade
Une fois arrivé à Bouziès (Plan Célé 05), les pèlerins ont de nouveau deux possibilités : continuer la vallée du Lot vers Cahors par le GR
®36-46, soit 31km, ou descendre par Saint-Cirq-Lapopie et Concots par le GR®3646 et rejoindre le GR®65 à Bach, soit 18km. Le chemin de halage taillé dans la falaise et la halte à Saint-Cirq-Lapopie (un des « Plus beaux villages de France ») seront de grands moments du voyage.

GR®36-46 - Voie de Rocamadour

Depuis Figeac par le GR®65, les pèlerins peuvent effectuer le détour par Rocamadour, cité sainte depuis les premiers temps du Christianisme, et accessoirement le deuxième site le plus visité de France après le Mont-Saint-Michel.
L’itinéraire est fort bien balisé depuis le centre-ville de Figeac (c’est un GR
®), et le temps nécessaire est de 4,5 jours : 2 jours pour aller de figeac à Rocamadour (GR®6) et 2,5 jours de Rocamadour à Cahors (GR®46), soit seulement un jour et demi de plus que le trajet direct.
Le sentier est magnifique, presque sans goudron, et l’arrivée au pied de la cité sainte par la vallée de l’Alzou restera un des moments forts de votre voyage. On peut prendre une demi-journée pour visiter Rocamadour et profiter des beautés du sanctuaire.